La façade principale 

 

Forteresse des XIIIe et XVe siècles, remanié aux XVIIe et XVIIIe siècles, le château de Rochechouart a une façade et une cour intérieure inspirées de la Renaissance.

 

Cour du château

Pont-levis

Cour du château avec colonnes torsadées

Pont-levis

 De Cavardus à Aimeric 

Au début du  XIe siècle, la famille de Cavardus et ses héritiers qui possèdaient les lieux firent les premières donations à l'abbaye de Charroux en faveur du prieuré de Rochechouart. Mais ils ont été très vite supplantés par Aimeric, frère du vicomte de Limoges, qui prit le titre de vicomte de Rochechouart. Dès lors, l'histoire des vicomtes de Rochechouart fut étroitement liée à celle du château et de la ville jusqu'à la Révolution.

La vicomté de Rochechouart couvrait approximativement le sud-ouest de l'actuel département de la Haute-Vienne. Elle dépendit du Poitou jusqu'à la Révolution. formant enclave en Limousin. Les vicomtes de Rochechouart se sont illustrés à toutes les époques de l’histoire de France jusqu'à la Révolution qui décapita la vicomtesse, brûla les archives, dispersa le mobilier et tenta de détruire le château.

 Le Château (XIIIe-XVe siècles).

 L'impressionnant promontoire qui domine la vallée de la Graine et de son affluent la Vayre fut certainement utilisé très anciennement comme site défensif

 L'actuel château conserve une partie de la forteresse du XIIIe siècle qui fut assiégée deux fois, pris par les Anglais et repris par une troupe envoyée par Duguesclin. La presque totalité des constructions date du XVe siècle.

C’est un château de transition car il possède encore des éléments guerriers de l'époque féodale qui en faisaient une puissante forteresse : tours d'angles, trous de couleuvrines, créneaux, galeries sur mâchicoulis, pont-levis... Mais il annonce déjà la Renaissance, attachée à l'agrément, avec, dans les quatre étages de la façade, de larges ouvertures.

   Extérieurement, le château possède deux aspects :

  • Sa façade tournée vers le Nord-est et la ville (,entrée par le pont-levis) est massive. Elle est protégée par des douves encore présentes, la Tour du lion à gauche, le donjon à droite. C’est la partie la plus ancienne, construite au XIIIe siècle)
  • La façade principale, visible du bas de la ville, allie la massivité des 2 tours d’angle à la légèreté de ses quatre étages percés de fenêtres d’inspiration renaissance. Les terrasse et perrons ajoutés au XVIIIe siècle.

  A l'Intérieur. 

  • La Cour d'honneur est bordée sur deux côtés d'une galerie à colonnes torses. 

 

  • Dans son décor intérieur, le château conserve un ensemble admirable de fresques du XVIe siècle. 

Deux salles ont conservé des peintures murales du plus haut intérêt 

- La salle d'Hercule constitue un des rares exemples de peintures murales en grisaille. Très bien conservées, elles illustrent le thème des travaux et des exploits d'Hercule.

- La salle des chasses, située à proximité, renferme des fresques légèrement plus anciennes qui relatent une chasse à courre. Très colorées, d'une grande finesse d'exécution, elles apparaissent comme un des premiers exemples français de décor mural à thèmes profanes.

Dans la ligne de ce capital culturel, le Conseil Général de la Haute-Vienne a voulu y créer en 1985, un musée d'art contemporain.

Voyons donc le musée d'art contemporain de Rochechouart

 

  Retour vue générale