L'église du bourg occupe le point culminant du plateau qui domine 3 vallées, la Vayres,  la Graine et la Gorre (voir la carte du canton). Elle possède l'unique clocher hélicoïdal du Limousin, haut de 40 mètres .

Le clocher tors, par la qualité technique de sa charpente, est un chef d'œuvre de conception architecturale.

D'autres villes, en France et en Europe, possèdent de semblables clochers. C'est pour cela que récemment, 40 villes européennes, dont Rochechouart,  se sont associées pour étudier et faire connaître cette originalité : la flèche torse de leur église.

 

 

 Cette église est un des plus anciens édifices de la région.

Elle a été fondée vers le milieu du XIe siècle par  des moines venant de l'abbaye de Charroux, en Poitou et consacrée en 1067. Elle porte le nom de Saint Sauveur, comme la plupart des églises fondées par l’abbaye de Charroux.

Il ne reste de l'ancienne église romane que la porte principale à l'ouest; le mur du nord dans toute a longueur, le transept et une partie du chœur. 

Le portail du sud, en style ogival avec chapiteaux à crochets, et les ogives à lancettes du mur méridional de la nef  proviennent d’une restauration de la fin du XIIIe siècle.

Les éléments ogivaux du clocher indiquent  que c'est à la fin du XIIIe siècle que la tour octogone à deux étages a été élevée sur la base carrée du porche roman. Les contreforts  qui appuient les angles de la base du clocher datent semble-t-il du XVe siècle.

Il y a donc dans cet édifice deux époques principales et deux styles différents : le style roman du XIe siècle et le style ogival de la période XIIIe-XVe siècle.

  L’étonnante flèche torse du clocher date du XVIIIe siècle, remplaçant, semble-t-il, une flèche dont les arêtes étaient rectilignes (une partie de la fresque de la salle des Chasses du château de Rochechouart, peinture du XVe siècle, le prouve).

 

Retour vue générale